BJCP/1A. American Light Lager

Une American Light Lager c’est quoi ?

Autant vous dire de suite, ce n’est pas le style de bière que le brasseur lambda rêve de produire, même si elle présente un intérêt particulier (outre le fait qu’on peut en boire des litres sans pour autant se rouler par terre). Pour faire simple, vous voyez les lagers amériaines ? Bud, Coors et autres joyeusetés du genre ? Là on est dans les versions « light » de celles-ci.

Cette bière mettra à rude épreuve votre process et vos nerfs, tant le résultat doit être parfait pour coller au style. Limpidité à la limite de la transparence et équilibre dans des saveurs toutes très discrètes ne sont pas si facilement reproductibles.

La recette :

DI: 1.028 à 1.040
DF: 0.998 à 1.008
ABV: 2.8 à 4.2
IBU: 8 à 12
EBC: 4 à 8

70% pils
30% flocons de maïs

10 IBU de Magnum à 60 minutes

Levures sèches: Fermentis SafLager S23 ou Mangrove California Lager M54
Levures liquides:  WLP840 American Lager ou Wyeast2035-PC American Lager

Un empâtage de 90 minutes est recommandé pour terminer la conversion d’une si grande quantité de maïs, le tout à 65°C.

Pour la fermentation, ensemencer à 18°C, puis descendre le fermenteur à 12°C pendant 8 à 12 jours. S’en suit l’étape du Diacétyl Rest durant 1 semaine à 18°C et pour terminer un lagering à 6°C pendant 1 mois.

Pour le conditionnement, viser 2.7 volumes de CO2.

Le service se fera le plus froid possible.

Les variantes :

Certaines variantes sont admises par le style. Les flocons de maïs peuvent être remplacés par du riz en flocons ou sirop. Le houblon peut l’être par un autre qui aura un profil aromatique  neutre ou légèrement épicé.

Pro TIPS :

Le profil d’eau idéal pour brasser une american light lager :

Calcium (ppm) :  13.0
Magnesium (ppm) : 6.0
Sodium (ppm) : 8.0
Sulfate (ppm) : 37.0
Chloride (ppm) : 13.0
Bicarbonate (ppm) : 20.0

 

2 commentaires Ajoutez le votre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *