BJCP/20B. American Stout

Un American Stout c’est quoi ?

Vous vous souvenez de l’histoire de l’English Porter et sa grande sœur américaine? On reste dans le même registre avec la famille des Stouts. On monte d’un cran encore dans les saveurs maltées et houblonnées pour ce style récent issu de la révolution Craft U.S.

Là ou le porter n’acceptait ni les saveurs torréfiées à outrance ni le houblonnage aromatique sur les agrumes, l’American Stout s’en accommode sans problème, combiné à une amertume franche et des notes d’alcool, le tout promet un cocktail explosif en bouche. Il faut faire attention cependant à rester neutre sur la levure et de ne pas être prédominant sur l’alcool à la dégustation.

La recette :

DI: 1.050 à 1.075
DF: 1.010 à 1.022
ABV: 5.0 à 7.0
IBU: 35 à 75
EBC: 60 à 79

84% Pale malt
8% CaraHell
4% Malt Chocolat
4% Roasted Barley

40 IBU de Cascade à 60 minutes
10 IBU d’Amarillo à 15 minutes
10 IBU d’Amarillo à 5 minutes

Levures sèches: Fermentis SafAle US-05 Mangrove West Coast Yeast M44
Levures liquides: WLP001 California Ale Yeast ou Wyeast 1056 American Ale

L’empâtage de 60 minutes se fera à 69°C.

Pour la fermentation, restez sur des températures assez basses, de 18 à 19°C, pour que les levures ne produisent pas d’esters indésirables pour le style.

Pour le conditionnement, viser 2.2 volumes de CO2.

La température de service sera de 12 à 18°C.

Les variantes :

Il est possible d’enrichir la base maltée avec de l’avoine en quantités limitées cependant. Toutes les variantes de malt cara ou foncés sont admises. Le houblonnage peut varier entre des notes d’agrume ou résineuses mais principalement des cultivars américains.

Pro TIPS :

Le profil d’eau idéal pour brasser une American Stout :

Calcium (ppm) : 50.0
Magnesium (ppm) : 10.0
Sodium (ppm) : 33.0
Sulfate (ppm) : 57.0
Chloride (ppm) : 44.0
Bicarbonate (ppm) : 142.0

Un commentaire Ajoutez le votre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *